Test : La CC Crème d'Erborian

Test : La CC Crème d'Erborian

J'ai reçue cette CC crème dans une Birchbox. Erborian est une marque de cosmétiques Coréens.

Cette crème vous promet un teint parfait, elle s'applique comme une crème de jour, seule ou avant votre BB crème pour une tenue parfaite toute la journée.

On peut lire qu'elle apporte perfection, lumière, éclat et fraicheur instantanément : rien que ça ?? Oula évidement c'est très tentant...qu'elle fille ne vise pas une peau parfaite !!

De plus enrichie en Centella Asiatica, actif botanique de la pharmacopée coréene, elle prévient et traite les premiers signes de l'âge.

Elle hydrate, illumine et aide à diminuer les imperfections.

Pour finir elle protége la peau du soleil avec un filtre SPF45

Elle aurait donc des effets immédiats puis sur la durée, MERVEILLEUX !!!

 

Test : La CC Crème d'Erborian

Comme vous pouvez le voir, la crème a une couleur blanche nacrée et une fois étalée elle s'adapte à la carnation de la peau et se colore. 

Les promesses sont tenues en ce qui concerne les effets immédiats : imperfections lissées, peau lumineuse, veloutée. Je rajoute personnellement la BB crème Light de la même marque et mon teint reste frais toute la journée.

Je suis très contente de cette découverte et la CC comme la BB Erborian font maintenant parti de ma routine beauté.

Le bémol : elle contient du silicone.... et oui encore ce fichu silicone

Autre ingrédients

Centella Asiatica: augmente la production de collagène et l'activité anti-oxydante. Actif anti-âge. 
L'adénosine: actif anti-âge. Améliore l'élasticité et la souplesse de la peau. 
La vitamine B3: Protège des radicaux libres. Renforce la barrière cutalée et diminue les différences de pigmentation de la peau.

Son prix : 15€ les 15ml ou 35€ les 45ml sur le shop Birchbox

Alors l'avez vous déjà testé ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

BeautyCookie

Je m'appelle Karine, je suis accro aux soins naturels et Bio ainsi qu'aux cosmétiques asiatiques. Retrouvez moi sur les réseaux sociaux !

Commenter cet article